08/06/2005

I love my boss !

 


C'est rare quand il est pas content, mon Chef de là-bas. Mais là, il est pas content.

 

Il en a marre que le Vieux me casse just for the taste of it.

Il se rend bien compte qu’il y a un je-ne-sais-quoi de personnel là-dessous.

Il trouve ça malsain, comme ambiance de travail.

Il trouve que c’est totalement injustifié.

 

J’aime mon Chef de là-bas !

 

On en a vachement discuté.

Lui ai rélaté mon RDV. Avec les gestes et tout – suis très théâtrale, moâ, quand je raconte, à ce qu’il paraît – et il a bien rigolé mais a admis aussi qu’on ne pouvait décemment pas aborder le sujet comme le Vieux le voulait. Et encore moins comme il l’avait fait, vu qu’il m’a fait retourner mais qu’il a quand même tout-boussillé mon-beau-travail-de-moâ pour la seconde fois.

 

Le résultat est à mourir de rire. Le vois bien le déclamer, en toge et couronne de lauriers, à la proue d’un navire en perdition, dans un opéra-baroque. Mais j’exige qu’on enlève mon nom du projet. Tout de suite !

 

L’idée fait son chemin, dans la tête de mon Chef de là-bas.

 

Tantôt, il m’appelle. M’annonce qu’il a mis en parallèle le boulot du Vieux et le mien, pour comparer. Et que non, décidément, ce que fait le Vieux ne lui convient pas. Qu’il préfère nettement mon-beau-travail-de-moâ. Et qu’il a sonné l’Intermédiaire pour mettre les choses au point (oulah !)

 

J’aime mon Chef de là-bas !

 

L’Intermédiaire aussi, elle est d’accord (mais ne peut rien faire : le Vieux, c’est son Chef).

 

Alors mon Chef de là-bas, il a dit que si c’était comme ça, que s’il trouvait que je ne faisais pas bien mon travail pour le Vieux, et bien le Vieux n’aurait qu’à assurer tout le projet lui-même, que ce serait sûrement mieux fait du 1er coup, comme ça. Que moi, je n’avais pas de temps à perdre à recommencer tout tout le temps et pour rien. L’Intermédiaire - qui doit avoir un œuf à peler avec le Vieux elle aussi - elle a dit « d’accord ».

 

Mon seul regret est que je ne serai pas là pour voir la tête du Vieux quand l’Intermédiaire va lui signifier qu’il devra dorénavant se taper tout le boulot.

 

J’affiche un sourire biesse qui, à mon avis, va faire la semaine :o))))))))

12:24 Écrit par La F | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Problèmes relationnels Chère Fée,
Une société ou il y a trop de problèmes de "personnes" ne peut pas fonctionner correctement...
Ton ancien chef a probablement raison...
Je dirai "certainement", sinon je "croa" de nouveau!
Amitiés.

Écrit par : Armand | 08/06/2005

... Génial le Bad Mood d'hier est bel et bien passé...
Bisous! ;o)

Écrit par : Oli | 08/06/2005

:D Donc si je vois passer quelqu'un avec un sourire à la mathilde, mais que c'est pas mathilde, c'est toi alors??? :D

Pas mal ton blog...

Écrit par : nancy | 08/06/2005

... De fait, rien de tel qu'un chef sympa pour faire passer le bad mood... heu... bon... pas toujours... mais parfois...
Biz

Écrit par : marco | 09/06/2005

Les commentaires sont fermés.