22/04/2005

Tarre ta gueule à la récré

 Y’a rien qui m’énerfff’ davantage que le fait qu’un immonde squatteur à quatre roues m’ait piqué ma place de parking, le matin, quand j’arrive à l’Usine.

Précisément, ce matin, une espèce de jeep/péniche genre « L’Homme qui tombe à pic » occupe ostensiblement la place de mon collègue Rock&Roll, qui s’est rabattu sur la mienne – j’en aurais fait autant – et m’interdit toute forme de stationnement à moins de 10km de l’Usine, car les rues adjacentes sont prises d’assaut.

Je fulmine et me loge derrière l’intrus avec une précision d’orfèvre.

M’en vais, sourire triomphant.

 

10h15, téléphone.

C’est l’accueil.

Le squatteur voudrait bien partir.

Ma Collègue Sucrée-Salée me fait un clin d’œil et déclare d’une même voix que la petit dans la tête au même moment : « oulah ! Mais elle est débordée ! Elle ne peut pas descendre maintenant… Ooooooooh, pas avant une bonne heure… non… Qu’ils aillent boire un verre… ben y’z’ont qu’à pas se garer là… oui… tantôt ! ». Et de raccrocher.

J’applaudis des deux mains.

 

11h27, re-téléphone.

C’est l’accueil.

Y’z’ont froid, y’ paraît.

Je me gausse.

J’attendrai jusqu’à midi. C’est vrai, quoi : je bosse, moâ !

 

Mon Collègue Rock&Roll m’accompagne, on ne sait jamais, qu’il dit. C’est gentil mais j’ai même pas peur !

 

J’aurais dû…

 

A la sortie de l’ascenseur, y’a deux djeûnes qui nous suivent. Dans le corridor à ciel ouvert genre coupe-gorge qui nous sépare du parking, mon Collègue me dit que c’est bizarre que les propriétaires du véhicule incriminé n’aient pas été à l’accueil. Lui fait remarquer que ce sont les 2 casquettes-à-l’envers/survêt’ derrière nous. « Tu crois ? » qu’il me dit. Ben ouais.

 

Deux autres casquettes-à-l’envers/survêt’ attendent sur le parking. Pour toute parole, le conducteur me gratifiera d’un « Woué merci M’z’elle de nous z’avoir fééééééé attent’ ». Je réponds « Mais de rien ! » sous le regard lourd de reproches de mon Collègue. J’ai une grande g…, je sais… L’autre baby-baraki réitère son reproche larvé. Lui fait remarquer que c’est lui qui a commencé, que voilà ce qui arrive quand on se gare où c’est interdit, que je bosse, moi, non mais c’est vrai, quoi, à la fin. Il répète son « Woué, ben merci ». Encore un type qui ne possède pas plus de 50 mots de vocabulaire ! Je lui lance un « mais c’est quand vous voulez ! » avec sourire narquois de circonstance.

 

Me demande combien de temps il faudra avant que je n’aie 3 coups de clé tout le long de l’aile pour niquer ma peinture métal et les 4 roues sur des parpaings…

Oooooooooooooups !

 

 


12:19 Écrit par La F | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Croa, croa, vroum, vroum... Chère Carambole,
Moi, je te dis ça pour t'aider (mais je ne suis pas responsable des conséquences éventuelles).
Je connaissais une boîte avec une méthode (qui avait l'avantage d'éviter les risques directs).
A l'accueil, il y avait, à disposition, des affiches avec un énorme texte:
Vous êtes mal garés, s'il vous plaît ne le faites plus.
La particularité était que le concierge (accompagné par un assistant "cow-boy") collait ce placard avec plein de colle à tapisser, de façon à ce que le coupable aie besoin de deux heures pour décrasser sa chère auto.
Encore une fois, je ne suis pas responsable si le type est assez furieux pour mettre le feu à ton usine ou aller à la police!
Amitiés.
P.S. pourrais-tu essayer de tranformer le vieux crapaud en un superbe prince charmant (avec ta baguette magique) car j'en ai marre de ne plus savoir dire que "croa, croa"?

Écrit par : Armand | 22/04/2005

*** Oui Armand, je veux bien, vu la

Écrit par : La Fée Carambole | 22/04/2005

*** ... qualité du tuyau ci-avant : j'adoooooooooore ! Je saurais vous rendre votre aspect initial, mais pour le coup du Jeune Premier, je ne garantis pas la totale réussite... (Je crains que l'image actuelle du JP soit davantage proche des minis-barakis précités que de Jean Marais à la Belle Epoque...) Je ferai de mon mieux : c'est Madame Armand qui va être contente ! Lol

Écrit par : La Fée Carambole | 22/04/2005

wouaiiiiiiiiiiiiiiii Je trouve que tu as bien fait! Na! Moi c'est mon voisin qui se gare devant mon garage en permanence! Et un de ces quate, va luiarriver un truc aussi! Les gens sont qd même sans gêne! pffffff
Ah tiens, je suis dans la liste des invités pour le 22 ?? :D
à++

Écrit par : dlmg | 22/04/2005

je ne sais pourquoi... Non, je sais pas pourquoi je n'avais jamais vraiment poussé la porte de ton blog... Pourtant, tu dois être une de mes régulières "commentatrices" ;) Et bien voilà, j'ai ratrapé le temps perdu! J'ai lu presque un an en quelques heures... Et je découvre nombre de points communs! J'ai ris (le suicide au chocolat chaud), j'ai eu le coeur serré, j'ai eu honte (qd tu parles de certains goujâts qui font qu'on met tous les hommes dans le même sac) et surtout j'ai aimé, adoré même! Je reviendrai c'est certain! Et dès que Skynet me le permettra( @*!? de site), je te rajoute dans mes liens favoris !

Écrit par : dlmg | 22/04/2005

Trop drôle! Mes collèges me demandent sans arrêt prq je me marre derrière mon pc (sous entendu à la place de bosser!) mais cmt faire pour calmer mon imagination débordante à cause de tes textes si drôles! Vive ces barakis de kermesses qui nous font tant rire et si tu veux de l'inspiration, passe dans mon bled... y a de la marchandise!

Écrit par : Fossette | 22/04/2005

c de la merde c vraiment de la m
erde ton truc je voulé tape ta une tarre et je ss tombé sur ton vieu truc !!!!!!!!!!!!!!!! bon allé slt gros con

Écrit par : boulawane | 23/01/2008

Les commentaires sont fermés.