15/04/2005

Mode d'emploi svp

Comme à chaque épreuve que la vie m’impose (possible de s’acharner un peu sur une autre personne ? D’avance, merci…), j’essaie de tirer les leçons.

 

Mais je constate avec un dépit toujours plus grand que de nouvelles questions s’amoncellent, qui restent sans réponses. Suis pourtant pas blonde et pense avoir un niveau de réflexion suffisant (à vérifier : penser à faire un test de QI sur le net).

 

Le vrai truc qui me ferait avancer, c’est de déterminer ce que je dois faire pour changer les choses. Parce que j’ai un fond de Caliméro et que si c’est trop injuste, ça doit sûrement venir de moi quand même… Et puis parce je ne peux pas supporter l’idée que ça ne vient pas au moins en partie de moi et que, donc, je ne peux pas agir sur le cours des événements, CA VA CONTINUER !!! Au secouuuuuuuuuuurs !!! Il ne me reste plus que le suicide au chocolat chaud (ou une autre méthode plus douloureuse mais aussi plus efficace).

 

Solutions envisagées :

1 – je ne sors plus.

Avantage : ça évite les mauvaises rencontres

Inconvénients : les bonnes aussi. Et je deviens neurasthénique

 

2 – je m’habille comme ma grand-mère, j’arrête de me teindre les cheveux, de me maquiller, de surveiller ma ligne, bref, de prendre soin de moi.

Avantage : au moins, quand je plairai aux hommes ce sera pour mes qualités intrinsèques et ma grandeur d’âme

Inconvénients : le risque de ne plus plaire à personne est grand, mouarf ! Et image de soi déplorable très mauvais pour le moral

 

3 – j’arrête d’éprouver bêtement des sentiments, pfft

Avantage : les hommes ne pensent toujours qu’à me… mais je m’en fous !

Inconvénients : je vire pétasse – obligation de louer une garçonnière pour éviter le défilé à la maison, que certains ne s’incrustent et les regards horrifiés des voisins

 

4- je me mets à chercher sérieusement ce couvent 3 étoiles avec piscine

Avantage : enfin libérée !!!!!

Inconvénients : faut faire vœu de silence… hum… pas facile….

 

Toutes suggestions bienvenues. Ecrire à la Fée Carambole.

10:03 Écrit par La F | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

Colayne Ton cas se complique sérieusement :-)
Juste un point, "n'arrête pas d'éprouver bêtement des sentiments"...C'est un moteur indispensable...
:-)

Écrit par : Colayne | 15/04/2005

*** Ai déjà pensé aussi à toutes ces solutions! Sauf le couvent... trop radicale non???La solution1 ne fonctionne pas pour cause de devenir énorme, accompagnée en tt et pour tt du chat, pleurant en regardant la croisière s'amuse et dévorant un pot de glace au chocolat tt entier ! La solution 2 est "essayé" de se dire de faire tt çà pour soi et pas pour les autres! Et pour la solution3, j'ai pas encore trouver....Merci donc de faire suivre le mode d'emploi!

Écrit par : Fossette | 15/04/2005

Un tuyau... Chère Carambole,
Je te lis depuis assez longtemps pour te connaître un peu...
Le tuyau.
Ne pas vouloir imposer ta volonté de façon trop visible.
L'explication.
Les hommes aiment croire qu'ils sont chefs. Les femmes intelligentes parviennent généralement à faire faire ce qu'elles désirent en laissant croire au mâle que l'idée vient de lui! Cela vaut la peine d'être tenté, n'est ce pas?
Dis, pour le tuyau, tu me retransformes en être humain, s'il te plaît?

Écrit par : Armand | 15/04/2005

Chère Fée, Armand n'a pas tort : la manipulation ça marche souvent.
Eviter les "On se voit ce week end ?" Préférer "On se voit vendredi ou on sort samedi ?" Toujours avoir l'air de proposer mais restreindre le choix : on peut encore mener les messieurs à la baguette. ;))
Sauf Armand et moi, qui connaissons déjà le truc, bien entendu ;)))
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 16/04/2005

... solution 2, sans hésiter.

Écrit par : hl | 16/04/2005

*** Colayne : j'en serais bien incapable, de toute façon...
Fossette : oui, peur de virer Bridget Jones en pyjama devant la TV à me gaver comme une oie... Pour le reste, pas mieux, je laisse la main...
Armand : j'ai l'air si dure que ça ??? S'il y a bien une chose que je ne fais JAMAIS, c'est vouloir imposer mon point de vue aux autres. Je l'exprime, certes, le développe et l'argumente, mais c'est tout. On ne peut pas forcer les gens à faire ce dont ils n'onot pas envie. A commencer par moi ! Donc je ne fais pas aux autres etc. Sinon, je reconnais que l'explication donnée est tout à fait exacte, l'homme aime à penser que l'idée vient de lui ! Mais ça me fatigue, moi, de devoir jouer à filousser pour obtenir quelque chose. Je suis sincèrement convaincue que l'on peut/doit/c'est bien mieux de dire ce qu'on pense sans tabou à celui qu'on aime. C'est une question de respect que de le dire et de la part de l'autre de l'accepter. Enfin, pur l'intelligence, c'est vrai aussi ! La femme célibataire type est une trentenaire universitaire (moi !), je l'ai lu pas plus tard que la semaine passée. Et j'ai déjà vu plusieurs types changer de couleur à la vision du "Monde diplomatique" sur ma table de salon...
Bon, allez, je vous rends visage humain...mais attention, hein, c'est provisoire ! :o)
Ubu : mais je ne veux pas mener les hommes à la baguette, au contraire ! Je veux un lien égalitaire... EGALITAIRE, donc ça marche dans les deux sens, messieurs... :o)
HL : c'est celle qui me botte le moins :o(( Ca ne me ressemble pas de me laisser aller. J'ai trop d'estime de moi...

Écrit par : La Fée Carambole | 18/04/2005

jadore tu ma fais réellement penser a bridget jones sans la vodka!!!
Ce film c'est ma philosophie jai meme offer le livre a ma meilleure amie!!!
La vie est belle sois en convaincu
garde le sourire
jte souhaite tou plein de bonheur

Écrit par : Anne | 18/04/2005

... C'est juste tactique. Y'a un vieux proverbe hondurien qui dit en substance : "c'est quand la femme a mis son plus vieux poncho que l'homme sort de la maison en pisé" ou un truc du genre.

Écrit par : Homme Lambda | 18/04/2005

alors..... le couvent.... voeux de silence!!!! moi je trouve que t'a tellement pas des trucs cons à dire que ce serait hachement domache hein!!!!
et puis quoi les blondes!!!! pfff non mais!!!! ;o)))

bises

Écrit par : valou | 19/04/2005

Les commentaires sont fermés.