06/04/2005

Tricot stérile

Pffft… suite à ma dernière mésaventure relationnelle qui, sans causer de véritable fracture du myocarde, a quand même engendré une déception (de plus), je me suis livrée, comme je l’évoquais l’autre jour, à une grosse introspection personnelle. Je dois reconnaître qu’elle s’apparente fort à de la masturbation intellectuelle, vu que cette réflexion s’avère décidément stérile… Peut-être qu’en la couchant sur le net…

 

Constatation 1 : j’attire des types qui n’ont vraiment rien en commun avec moi et c’est si évident qu’un seul coup d’œil permet de l’affirmer.

Question :

Mais pourquoi ???? Je m’en fous, moi, de ces types, je ne suis pas comme certaines de mes connaissances qui ont besoin de séduire tout le monde et d’être le centre d’intérêt de tous les hommes de l’assistance entre 7 et 77 ans !!! Au contraire, ça m’embête, moi : je ne sais pas comment m’y prendre pour les éconduire sans les blesser (sauf les grossiers merles, hein, là je ne mets pas de gants !), ça me met très mal à l’aise de les voir tout penauds…

Tentative d’ébauche de réponses parcellaire et incomplète par essence  :

Y’z’ont deux neurones : y’s’rendent pas compte et ne doutent de rien… Mais surtout : est-ce que je donne une mauvaise image de moi ? Je veux dire : le ramage ne correspondrait pas au plumage ??? Je me suis trompée de bois ??? Je ne crois pas… (à part les rares fois où je me balade en pantalon en satin couleur framboise écrasée et chamarré de fleurs du même ton… mais bon, c’est exceptionnel…). A moins que le fait que je sois rousse ait une connotation sulfureuse sur laquelle je n’ai pas prise ? Mouaf… Faudrait que je fasse un sondage d’opinion afin d’établir une courbe statistique… ça me donnerait une réponse quantitative quant à la concordance entre le fond et la forme (ou les formes ???)

 

Constatation 2, navrante : j’attire pas les bons types, ceux qui sont chouettes ET libres

Questions :

-         Mais où sont-iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiils ???

-         Sont-ils donc denrée si rare ?

Tentatives d’ébauches de réponses parcellaires et incomplètes par essence  :

Comme dit ma copine qui atteint les 50 ans et autant de célibat, qui sait donc de quoi elle parle : « à nos âges, les hommes bien sont déjà pris »…. Je crains aussi fort que le fait que les « deux neurones » me tournent autour ne les éloignent, avec des pensées du genre « pffft, fille à emmerdes, ça, sera jamais fidèle, j’ai aucune chance vu le nombre de candidats… C’EST FAUX !!! Garantie monogame par nature. Venez à moi, venez à moi… Ou alors, je ne fréquente pas les bons endroits… L’homme libre, séduisant et spirituel sort dans des endroits cachés, connu de lui seul et de ses semblables, pour éviter les émeutes féminines inhérentes à leur charme intrinsèque… Ben oui, z’ont juste envie de boire un verre peinards… Qui connaît des adresses ????

 

Constatation 3 :

trois ans, trois coups de cœurs : deux hommes mariés et un malade mental. Les deux coups les plus forts ayant été portés par les hommes pris.

Questions :

-         pourquoi j’attire les hommes pris ???

-         pourquoi les hommes pris m’attirent-ils ? Oui, inconsciemment, parce qu’ils ne se dénoncent qu’après…mais quand même, n’est-ce qu’une coïncidence ?

-         pourquoi n’annoncent-ils pas la couleur tout de suite ?

-         je manque totalement d’intelligence et de discernement ou quoi ???

Tentatives d’ébauches de réponses parcellaires et incomplètes par essence  :

-         peut-être que je représente le « fruit défendu », l’antithèse de la bobonne qu’est devenue leur femme après les enfants, l’antidote à la routine (tout ça ? Waouw !) parce que je plaisante, je ris, je vis, je ne me préoccupe pas de l’image que je peux donner de moi quand je suis bien quelque part et qu’être « politiquement correcte » est la dernière de mes préoccupations… Tandis que les épouses ou compagnes « officielles » de ces hommes-là leur donnent des coup de talon sous la table quand ils disent une connerie ou un propos assimilé, leur lancent un regard assassin quand ils boivent trop, ne se lèvent jamais plus pour aller s’éclater sur la piste de danse et sont toujours la 1e à dire qu’il est temps de rentrer… Mouais, bof, je ne suis pas la seule et c’est un peu léger, quand même, non ? Y’a aussi que certains types ne savent pas ce qu’ils veulent, qu’ils s’engagent dans le mariage ou une relation de long terme sans arriver à renoncer à leur vie « de jeune homme », qui veulent tout, tout de suite et tout le temps… Mais ils ne sont pas tous comme ça non plus, ‘faut pas exagérer… Puis y’a ceux qui se sont trompés de personne mais n’osent pas faire marche arrière, ceux qui ont changé où dont la compagne a changé ou les deux mais le résultat, identique dans les trois cas, est qu’ils n’ont plus grand chose à se dire, mais voilà y’a la famille, les enfants, les amis, le standing et que vont dire les voisins ???… Une étude statistique apporterait ici aussi un éclairage nécessaire à la compréhension du phénomène…

-         je crois qu’eux m’attirent parce qu’ils sont moins agressifs que les autres dans leurs techniques d’approche, vu que l’urgence de satisfaire un besoin pulsionnel né de leur nature profonde est moins criante…. Enfin pas tous, c’est sûr, y’en a même un une fois qui m’a draguée en me montrant les photos de son tout jeune fils, mais bon,… ceux qui m’ont plu, oui, je pense que c’est –entre autres- à cause de ça. Evidemment, quand je me rends compte que leur réserve n’est pas due à une délicatesse et une subtilité naturelles mais au fait qu’ils ne sont pas fort disponibles, enfin pas ce soir… faut voir la semaine prochaine…ça le fait moins.

-         ça c’est évidemment pour que je ne prenne pas mes jambes à mon cou dans les 3 secondes de l’avoeu…

      -     oui ????

11:50 Écrit par La F | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

une bonne adresse pour toi l'hastière café. Je peux y boire un verre peinard sans me faire sauter dessus lol

Quoi je me vante???

Écrit par : max | 06/04/2005

Caractère Chère Fée,
La cause de ton problème tient, à mon avis, en trois mots: TROP DE CARACTERE.
Même moi, je te tape parfois sur le système alors que j'essaie de ne pas dire trop brutalement ce que je pense de certaines de tes réactions un peu trop "exothermiques" (terme utilisé en chimie et qui, s'il est de grande amplitude, s'appelle "explosion").
Amitiés.

Écrit par : Armand | 06/04/2005

*** Max : ben oui mais depuis que tu m'as dit que tu "ne trouvais pas ça normal", une femme de 30 ans qui draguerait un mec de ton âge (bcp plus jeune, donc, ndlr), moi j'ose plus glisser ma main dans ta salopette jaune !!!
Armand : avoir DU caractère ne signifie pas "trop de caractère" (proverbe guatémaltèque). Ceci dit, je crains fort que vous n'ayez raison... L'Homme des Bois, pourtant bien plus âgé que moi, m'a lui-même dit souvent "le problème, avec toi, c'est que t'as tjs le dernier mot" (il manquait un peu de répartie et, au demeurant, j'AVAIS RAISON !!! Mouarf !)et m'a même avoué une fois, sous une légère emprise de l'alcool, que je lui faisais peur, parce que je ne me laissais pas faire quand j'étais pas d'accord... Bah, au moins, quand je ne dis rien, que je suis contente ou que je ris, vous pouvez être sûr que mon bonheur n'est pas feint et que je ne fomente pas une basse vengeance sournoise (apanage des femmes, selon les hommes). C'est pas mieux??? Eh, mais où êtes-vous ??? Armand ? Armand ??? Oups... il a encore disparu...

Écrit par : La Fée C. | 06/04/2005

Ecrire en gros caractères... Chère Carambole,
Armand est dans un petit squatt qu'il partage avec BT (l'humoriste) et Catherine (la photographe)... J'espère que ce résumé de leurs activités les agréera... car j'ignore comment les présenter!
Il n'y a que toi qui peut faire disparaître les gens... et les faire marcher à la baguette comme toutes les fées qui se respectent!
Tu vois que je m'en tire toujours avec des pirouettes quand la discussion devient trop sérieuse à mon goût...
Amitiés.

Écrit par : Armand | 06/04/2005

ah bon!!! il a dit ça max!!! ben ça alors!!!!

non mais je n'ai de réponse a aucune de tes questions... avant la rencontre avec l'homme de ma vie... oui oui celui là même qui déteste la couleur framboise écrasée etc etc... le seul mec qui m' a fait un mal de brute à mon coeur ... il était pris...pfffff je me demdande toujours ce qu'il avait de plus...

bisous

Écrit par : valou | 06/04/2005

... J'ai une jolie image que je ressors à l'occasion à mes amis célib' avec une pointe d'envie mélée à de la commisération (c'est fou ce que les gens pris regrettent leurs jours célibats et vice-versa). La vie sentimentale d'un célibataire s'apparente à la stratégie à opérer dans un "walking dinner" (un buffet en langage pas bo-bo bruxellois). Quand on a raté le début de la file, rien ne sert de se précipiter sur les pêches aux thons que les premiers invités au volontairement dédaignés. Autant attendre le deuxième service. Dans le même ordre d'esprit ma grand-mère m'a toujours expliqué que les meilleurs plats étaient "les réchauffés du lendemain". Bon, je suppose que tout ceci n'a aucune valeur scientifique et ne t'aide pas bcp dans tes questions métaphysiques mais j'avais quand même envie de l'écrire.

Écrit par : HL | 07/04/2005

Tu t'en doutes... J'ai l'impression d'avoir écrit ton post!
Mêmes questions et mêmes 'non-réponses'.

Gros bisous!

Écrit par : rutabi | 07/04/2005

Les commentaires sont fermés.