31/03/2005

Pas de doute, c'est le printemps !

Soirée sympa l'autre jeudi : mini concert latino dans un café encore plus mini.
J'adooooooooooooooore !
 
Avec ma collègue Blonde, très différente au boulot et en sortie, qui aime manifestement s'amuser et me rejoint fort agréablement sur ce point, on s'est éclatées comme des dingues, à danser autant qu'on a pu vu l'exiguïté du lieu.
 
Elle m'a re-présenté la bande de l'autre fois - 50 personnes en 3 minutes... j'ai tous les prénoms et tous les visages... mais dans le désordre... qui peut m'aideeeeeeeeer ??? - la fois du concert jazz, et les deux chanteurs venus apporter la touche latino à "l'orchestre". Et insiste sur P. qui lui a parlé de moi, m'avait-elle annoncé avant d'y aller, et dont moi je n'avais aucun souvenir.
'videmment. J'ai toujours rêvé d'un chauve à moustache...
 
Après le concert, on discute genre 5 minutes, il me parle de ma festivité locale, déclare qu'il y est tous les ans dans un café où j'ai dû passer au moins 10 fois sur le weekend - mais peut-être n'y voyais-je plus très clair, mouarf ! -et me propose de passer l'écouter cette année. Ben oui, pourquoi pas ?
 
Et puis, je ne sais pas très bien comment il en est arrivé là, mais il a enchaîné avec un genre "on ne va pas attendre la festivité pour se voir, on va aller boire un verre à deux avant, je peux demander ton n° à ma collègue Blonde ? Ou va-t-on aller ? Tu connais rien ? Alors on va se retrouver à deux seuls dans un endroit inconnu..."
C'est là que j'ai été désagréable.
Moi, j'aime pas qu'on me force. C'est vrai, quoi : je ne le connais pas ! Je lui ai dit doucement et que si c'était comme ça, je n'allais nulle part avec personne.
 
Ca, le chanteur latino, il a pas dû l'entendre. Parce que, quand il est venu me parler, genre deux minutes, et que j'ai dit que justement je rentrais dans ma riante cité parce que c'était pas tout ça mais demain je bossais, il m'a dit qu'il m'accompagnait. Lui ai précisé que non, je ne sortais pas boire un verre dans ma riante cité, mais je faisais un tout droit dans mon lit. "Ben justement" qu'il m'a répondu. Deux heures avant, j'ignorais jusqu'à son existence et 5 minutes avant, il ne connaissais pas le son de ma voix...
 
Du coup c'est décidé : je ne sors plus !
Je surfe donc un peu sur le net et continue à chatter avec deux/trois personnes sympatiques sur le site de rencontres où Rutabi m'a sponsorisée. C'est d'ailleurs précisément avec elle que je chatte sur Emessène quand je reçois le signal que quelqu'un a flashé sur moi - cette méthode pour le moins directe (et grotesque) qui consiste à dire à un(e) parfait(e) inconnu(e) qu'il (elle) nous plaît et à sous-entendre qu'à présent c'est à lui (elle) de se démerder pour faire connaissance parce que le (la) flasheur(euse) a fait son boulot ne m'inspire que consternation - et c'est le visage connu d'un jeune homme connu mais qui n'avait pas su me convaincre qu'il avait une personnalité "intéressante" qui apparaît. Après quelque deux mois de silence. Et encore une fois sans un mot, puisque c'est un flash. Décidément fort peu de conversation...
 
Du coup c'est décidé : je ne surfe plus !
Mais à mon réveil -tardif - du 1er jour-de-congé-béni, j'ai un message sur Geyessème Adoré. D'un vague cousin rencontré l'an dernier à une fête familiale et qui, le vin aidant, avait perdu de vue le fait indubitable que nous avions le même sang pour me faire un rentre-dedans qui n'avait échappé à personne, et surtout pas à ma mère, hilare... Pas de news depuis, je n'avais même plus son Geyessème en mémoire (ça m'embête d'ailleurs, pour le cas où il rappelle, car la boîte vocale a refusé de recracher son n°...)
 
Pas de doute : c'est bien le printemps...
 



21:27 Écrit par La F | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Ah oui ! Là pas de doute c'est bien le printemps... Sont en chasse tous les mâles ! :-)))

Écrit par : Agathe. | 31/03/2005

hormones parfumées Chère Carambole,
Ce qu'Agathe dit est vrai, mais les femmes dégagent des "phrénomones" (c'est comme ça qu'on dit?) qui les attirent...
Il semblerait que pour les insectes, la portée est de plusieurs kilomètres...
Ferme bien ta fenêtre quand tu vas dormir, des fois que le vent emporterait ton parfum jusque chez ton chanteur latino...
Amicalement!

Écrit par : Armand | 31/03/2005

Question :-))) Si tu ne sors plus et que tu ne surfes plus
Mais que fais-tu de tes journées :-))))

Bon congé

Écrit par : Yves | 01/04/2005

Armand a raison ! D'ailleurs, nous venons te commenter au risque de nous voir transformés en crapauds pour l'éternité ! ;))) Ne t'en fais pas, tu as de la défense ! :))
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 02/04/2005

oui.... les filles raccourcissent leurs jupes.... les hommes allonge...

bises... ;o))

Écrit par : valou | 02/04/2005

Vivement ke le printps arrive chez moi....! Petite visite sur ton blog, super sympa je repasserai!

Écrit par : blogounet | 04/04/2005

Colayne 'tite réponse pour Agathe, je peux???
Un mâle qui attend le printemps pour chasser n'a que du menu fretin!!!!!
:-)

Écrit par : Colayne | 05/04/2005

* Ha ha ha ... un chauve à moustache ! Je me marre ! Contente de te lire ;-)

Écrit par : Tartine | 05/04/2005

Les commentaires sont fermés.